Bientôt, découvrez toutes nos actualités et suivez votre Coach Santé !

SPORTSENIOR est un site internet vivant !!! L’objectif de cette rubrique est de vous tenir informé le plus souvent possible, sur l’univers du senior et de son évolution.

SPORTSENIOR s’informe sans cesse car le monde bouge, la Science avance, les techniques évoluent, la Société change, le Droit s’enrichie. Il est primordial pour nous d’être au fait de ses modifications et de partager, avec vous, nos connaissances.

Nous publions ou relayons des articles, des dossiers de presse axés sur des thématiques concernant les Seniors. Les sujets abordés sont sur le Bien-être, sur la Santé, sur le Sport, sur la Nutrition, sur la Science, sur le Social, sur la Technologie, sur la Retraite…

N’hésitez pas à nous écrire, nous suivre et relayer nos informations via nos comptes Facebook, Google+ et Twitter.

Luc Gillig, votre Coach Santé.

La nycturie augmenterait les risques de chute et de mortalité chez les seniors

Les résultats de plusieurs études présentés en début de semaine à l'occasion du congrès de l'Association européenne d'urologie (EAU) se déroulant à Barcelone (Espagne), ont renforcé le lien entre la nycturie et un plus grand risque de chutes et de mortalité. Notamment chez les plus de 60/65 ans. Explications.

Avant d’aller plus loin, précisons simplement que la nycturie se caractérise par une émission d’urine plus abondante la nuit que le jour, ce qui oblige les personnes à se relever pour aller aux toilettes.

Une étude réalisée au Japon a conclu que globalement, les adultes souffrant de nycturie (définie comme étant au moins deux mictions nocturnes) couraient un risque considérablement accru de mortalité comparé aux adultes non atteints de nycturie, même lorsque des ajustements avaient été effectués pour tenir compte d'autres facteurs contributifs (par exemple, l'âge, le sexe et la condition physiologique).

En outre, une étude** menée sur 5.872 hommes de 65 ans et plus a démontré que les adultes qui sont réveillés deux à trois fois par nuit par des envies d’uriner couraient un risque 21% plus élevé de tomber au moins deux fois. Quant aux adultes réveillés quatre à cinq fois par nuit pour le même type de besoin, ces derniers couraient un risque 63% plus élevé. De fait, la nycturie faisait partie des troubles urinaires du bas appareil (TUBA) les plus fortement associés aux chutes.

« Ces études ont mis en évidence de nouveaux éléments importants sur la nycturie. Principalement, qu'il s'agissait d'un problème médical sérieux qui ne peut pas être relégué au rang des soucis de la vie courante. Il est temps pour les professionnels de santé et pour le grand public d'accorder à la nycturie l'attention qu'elle mérite »», a déclaré à cette occasion le Dr Raymond Rosen du New England Research Institutes, États-Unis.

** Source : senioractu.com

Luc Gillig, votre Coach Santé.